Paste your Google Webmaster Tools verification code here
All Posts By

mamanduvar

Humeur

L’élitisme

L’élitisme n’est pas (toujours) un défaut                 Depuis si peu de temps ici et tant de choses à dire déjà ! A Myrtille bien sûr, mais aussi à vous, qui m’accordez un accueil si chaleureux (sans compter les menaces…

13 novembre 2018
Humeur

C’était un dimanche soir d’été

C’était un dimanche soir d’été Partir tous les trois… … Et retrouver l’essentiel… Il m’a fallut du temps pour pouvoir apprécier à nouveau ces moments. Les regarder grandir, les sentir vivants, les dévorer des yeux, les laisser jouer, me taire et les observer, les…

12 novembre 2018
Humeur

« Lui »

« Lui » alias Efpé… Who’s that boy ? Je m’aperçois qu’il s’est présenté ici mais en fait je ne vous ai pas dit ce qu’il représente pour moi ce « Lui », ce mystérieux Efpé qui est venu écrire quelques lignes sur mon blog. Notre histoire, notre…

11 novembre 2018
Humeur

Les sites de rencontres

Les sites de rencontres   Soucieuse de retranscrire une vraie expérience, je me suis sacrifiée en écumant les grands noms des sites de rencontres. Ne me remerciez pas, c’était dur mais j’y suis arrivée ! #lol Tout comme Myrtille, parce que je savais qu’un…

4 novembre 2018
Humeur

LUI : Hello world

Hello World ! Je me suis demandé comment j’allais faire mon entrée sur ton blog ; que je n’imaginais pas déjà aussi complet, il faut se l’avouer (tant mieux l’évolution sera plus douce) ! J’étais venu y jeter un œil lorsque tu m’en avais parlé et j’étais bien…

2 novembre 2018
Humeur

Ambiguïté mon amour, je te hais

Ambiguïté : nom féminin : Caractère de ce qui est ambigu. Caractère de ce qui est susceptible de recevoir plusieurs interprétations  Caractère de ce qui entre dans deux catégories. Caractère de ce qui manque de netteté et inquiète  _________________________________________________ Déjà en lisant les définitions…

1 novembre 2018
Humeur

Le jour où j’ai arrêté d’écrire

En fait je n’ai jamais vraiment arrêté, j’ai juste plus réussi à publier. Je n’ai jamais eu autant soif d’écrire qu’à cet instant et pourtant j’étais incapable de publier. Non pas vraiment par pudeur, parce que j’ai toujours réussi à dévoiler ici une intimité…

30 octobre 2018