... et de femme

Chronique d’une maman solo – la séparation

24 avril 2014

Il y a plusieurs stades… Un peu comme pour un deuil! En même temps c’est un deuil! Le deuil de ma famille, le deuil de mon véritable amour…Il y a l’annonce, le choc, le déni, le marchandage, la dépression et enfin l’acceptation !

Quand tu es maman, il vaut mieux que tout aille vite… pour arriver à l’acceptation pour le bien-être de ta progéniture (et le tien aussi!).

L’annonce :

Il y en a deux : la sienne (voir article précédent) et l’annonce au monde… Nécessaire! Naturellement la première personne vers qui je me tourne c’est ma mère… 1h après l’annonce, mon premier texto lui est adressé :  » Il me quitte! Je peux venir ? » … Sa réaction m’a fait rire, elle m’appelle et me dis « tu veux emménager à la maison ou venir juste comme ça? » . Je l’imagine en train de se dire « Merde ! Il faut que je range tout mon bordel pour leur faire de la place !! ». Moi : « Non maman, juste pour venir pleurer un coup autour d’un thé, sans mon fils ! » … Bref ! Je suis venu, j’ai pleuré et j’ai bu (de la tisane) « Vini. Plorare. Bibere », ben ouais n’est pas César qui veut !

Après ma mère, je l’annonce à ma grand-mère, mon père, ma belle-sœur, ma cousine, mon frère (qui mettra plus d’une semaine pour me répondre), ma meilleure amie et mes deux meilleurs amis mecs… C’est étrange même si ce n’est pas moi qui est décidé de cette fin, j’ai toujours l’impression qu’il faut que je me justifie, que je m’excuse ! Peut-être parce que je ne veux pas qu’on critique la décision honnête qu’il a prit, je ne tolèrerais pas d’entendre du mal du père de mon fils. Chacun y va de ces mots : « je referais ma vie » , « je suis quelqu’un de bien », « faut pas se mentir je vais en chier » (ben oui ils sont honnêtes les bougres) « il faut être forte pour mon fils » et tous terminent par le « je serais là pour quoi que ce soit » ! Ma grand-mère commence déjà à me faire des Tupperware pour survivre ! lol ! Mami je t’aime mais arrête de m’appeler 300 fois par jour ! Et pitié ne me fais pas 300 barquettes de Daube au Sanglier ! C’est là où tu te dis que ces personnes sont tes forces pour te sortir de cette merde dans laquelle tu viens de rentrer !

Le choc ou plutôt les larmes :

Euh.. Mère Nature va falloir que tu m’expliques comment on peut arriver à pleurer autant de litres de larmes !! Elles sortent d’où ?!

Du coup comme je suis une nana scientifique et curieuse de surcroît je me suis documentée ! Je sais tout maintenant et je sais même pourquoi on se mouche toujours quand on pleure beaucoup (info sur demande)! Bref ! Si jamais un jour je suis en train de crever de soif, je repenserais à ce jour 0 et je suis certaine de survivre ! Je suis célibataire mais experte en larmes à présent! (leçon n°1 : relativiser)

L’avantage de pleurer, là aussi je me suis documentée, c’est que ça te soulage, tu te sens apaisée et tu dors vachement bien ! Même si mon pote Freud que j’admire est certain que ce n’est pas le fait de pleurer qui soulage mais de verbaliser la raison pour laquelle on pleure (résumé grossier, je suis sûre qu’il aurait était capable d’écrire un traité sur ce sujet !), une chose est certaine ça soulage ! T’as vu je suis pas con comme fille, hein ?! (leçon n°2 : regarder ses qualités)

Et quand tu crois que la source est tarie, une chanson, un message de réconfort, une contrariété, une pensée, un regard sur mon fils et c’est repartit ! J1 et J2 était chargé en larmes, J3 était mieux (j’ai bossé dans un domaine qui me passionne) et J4 était plutôt bien sauf quand mon Mex (Mec/Ex, je n’arrive pas encore à l’appeler mon ex) m’annonce la bouche en cœur « je couche le petit et je sors boire un coup avec XX (son meilleur ami)» ! Vous auriez vu ma tête ! En mode furie et « what the fuck ! » ça devait valoir son pesant d’or !! #NonMaisAlloQuoi (leçon n°3 : faire maison séparé)

A partir de maintenant chacun chez soi… et les crocodiles seront bien gardés (leçon n°4 : garder le sens de l’humour)

Comme je suis une femme forte, j’ai décidé de sauter les étapes « déni », « marchandage » et « dépression » pour passer directement à l’acceptation… Ou peut-être suis-je dans le déni ?… A méditer !

Chronique d'une maman solo - la séparation

La suite très bientôt!

N.B : les faits exposés ici se sont déroulés il y a plusieurs mois, il y a eu du changement depuis et je vais bien! Ecrire m’a permis de sortir la tête hors de l’eau depuis un moment!

Article précédent : la rupture

 

 

 

Chronique d'une maman solo - la séparation Chronique d'une maman solo - la séparation

You Might Also Like

5 Commentaires

  • Répondre Linoane 18 septembre 2014 at 19 h 11 min

    Comme ça fait du bien de lire ces lignes… Je me retrouve dans cette situation… le père de mes deux enfants me quitte sans trop savoir pourquoi… Même si je respecte son choix et son honnêteté, dur dur à gérer. Ca donne du réconfort de voir que la suite peut être sympa. Merci

  • Répondre sabine 29 avril 2014 at 22 h 52 min

    TRES bien résumé TOUTES ces étapes, dieu que c’est vrai. Mais oui il y a une vie apres mais le deuil est tellement lourd!!!

  • Répondre Camille 29 avril 2014 at 21 h 33 min

    Bonjour me voilà dans la même situation . Seule avec mes deux enfants . Situation pas évidente mais on est des mamans qui dechiiiiirent.

  • Répondre Isabelle 29 avril 2014 at 21 h 06 min

    Bonne suite à toi ! Le principal c’est qu’il y ait eu du changement 🙂

  • Répondre manu 26 avril 2014 at 8 h 25 min

    Je vous suit depuis le début et me revoit a ma séparation … bonne continuation 🙂

  • Laisser un commentaire