Paste your Google Webmaster Tools verification code here
Humeur Maman du var

J’ai été au stade Mayol

1 octobre 2014

Ca faisait une éternité ou presque que je n’étais pas allé encourager les rouges et noirs à Mayol et pour l’anniversaire du chéri je nous ai offert deux places! Bon deux places dans les tribunes les moins chères (entendez par là, celles où tu as le soleil dans la gueule pendant 2h), parce que Mourad on le kiffe mais il a fait monter le prix du billet hein!!

Je me déleste donc de 60€ en sachant que je vais cramer au soleil et avoir mal aux fesses. Sans parler du fait qu’on est serré comme des sardines… Mais c’est le côté chaleureux du rugby non ?

Mon homme, mon ventre de femme enceinte de 7 mois et demi et moi nous nous rendons à Mayol.

Séquence émotion d’abord, ça me rappelle les matchs que j’allais voir petite avec mon papi. Tiens d’ailleurs, le voici ! 75 ans et 80 ans et mes grands parents sont toujours là pour chanter le pilou-pilou ! C’est ça Mayol !

J’avais oublié ce qu’était l’ambiance d’un stade de rugby et j’ai bien envie de t’en parler !

Tu as cette queue immense pour entrer dans le stade où se mélangent hommes, femmes et enfants, la majorité en rouge et noir avec l’écusson au muguet bien visible. Tu as cette fille qui s’est mis un mini short (une culotte en fait) noir et un débardeur (une brassière) rouge qui se trémousse comme une pompom girl et au fond de toi, tu doutes véritablement de sa culture rugbystique… D’ailleurs tiens, voilà le papi moustachu, la clope au bec, avec sa casquette ‘Parce que… » qui matte les fesses de notre pompom girl délurée! Ce même papi qui va se mettre à crier « Parce que Toulon » en plein dans la file d’attente, alors qu’une dizaine de personnes vont lui répondre « Rouge!! » … J’entends un mec crier « Allez Montpellier! » et miracle du rugby, aucunes insultes ne fusent après cette (brave et inconsciente) déclaration, seulement des rires de Toulonnais ! Parce qu’on sait qu’on est les meilleurs, alors laissons ce pauvre fou s’exprimer …

Je passe devant la sécurité qui pense à enlever le bouchon de mon Evian mais pas à fouiller les poches de mon sac! On est bien d’accord les bouchons de bouteille en plastique c’est super dangereux… Pour l’anecdote, ma grand-mère, qui comme pas mal de vieux fait des trucs bizarre parfois, avait un pistolet dans son sac, et elle est rentrée dans le stade, après une fouille en plus… Bon elle ne se souvenait plus qu’elle avait une arme dans son sac (NORMAL!) et c’était dans les années 80, mais voilà quoi ! Promis Mami n’est pas une terroriste et elle a eu tellement peur quand elle s’en est rendu compte qu’elle ne l’a plus jamais refait!

Je rentre, passe devant la buvette ou avec un billet de 20€ tu bois un coca et manges une barre de snickers (t’emballes pas, tu n’auras pas assez pour offrir une bière à chéri!). Mieux vaut ne pas trop boire, sinon tu es obligé de pisser dans les toilettes du stade où tu as les germes de milliers de Toulonnaises collé un peu partout (mioum)! Gros challenge pour moi la femme enceinte, je prie pour ne pas avoir envie…

On rentre dans le stade et là c’est le pied ! L’ambiance, les couleurs, le vert de la pelouse, le bleu du ciel, le rouge et noir du public… J’aime ! Mayol m’avait tellement manqué ! Le pilou-pilou… J’ai voulu filmer tout ça! Au bout d’une minute où je souriais comme le ravi de la crèche trop fière de moi, je me suis rendu compte que je ne filmais pas… La lourde! Je ne pourrais donc pas te faire partager cet instant de bonheur!

Je m’assois. En bas devant moi j’ai un papa et ses 4 enfants (Respect!), à ma droite mon homme, à ma gauche un monsieur qui m’a l’air fort sympathique (il m’a aidé à grimper à ma place et c’est poussé d’un siège quand il a vu mon ventre…ou mon cul je sais pas trop!) et derrière moi un couple d’une quarantaine d’années. Pas de djeun’s aux alentours, ce qui me rassure un peu, j’ai un mauvais souvenir d’un match de foot où j’étais à côté de Bob Marley et où j’ai frôlé le malaise à force de recevoir des vapeurs de cannabis !

Il fait 1000° (au moins) mais j’ai ma bouteille sans bouchon qui va me servir à m’arroser tout au long de la première mi-temps (1 L = 40 minutes)! Finalement le mec à ma gauche, c’est un peu le Thierry Roland du rugby ! Et en plus il n’est pas trop vulgaire « Oh l’arbitre! Le filou… » (le filou = expression de nos parents qui nous faisaient croire que c’était un gros mot). Cool, j’arrive à suivre sans demander à l’homme toutes les 5 minutes pourquoi l’arbitre siffle !

Le couple de derrière est en fait bien remuant ! La bonne femme parle comme un mec « Oh l’arbitre! T’as pas fini de nous emmerder! Connard va! » (avé l’accent bien sûr) et son mec lui est meilleur que les internationaux double champions payés une fortune de Boudjellal! Et en plus il les appelle par leurs prénoms (genre ils sont intimes quoi!)! « Oh qu’est-ce que tu nous fait là Stefen! Fait la passe! Au lieu de faire comme ça, joue comme ça… » Et blablabla… Les enfants devant moi sont mignons, ils s’occupent entre eux, chantent « Toulonnais allez, allez, allez… » tout en faisant des avions en papier avec les prospectus qui étaient sur les sièges !

Bref c’est ça l’ambiance du rugby ! Ma seule angoisse de femme enceinte était de recevoir un ballon sur moi… Genre « entre les perches et paf sur le ventre ». Le match c’est passé sans encombre ! Ouf! J’ai juste eu très chaud, mais à côté de l’ambiance finalement c’était pas grand chose! En plus on a gagné !

J’ai voulu attendre jusqu’à la fin, j’ai vu les joueurs prendre 20 bonnes minutes à saluer le public tout en jouant avec leurs enfants sur la pelouse! Mention spéciale à Matt Giteau que j’adore tant par son jeu que par sa personnalité! Puis le fait que ce soit un papa poule, pour une maman comme moi c’est vraiment touchant !

Voilà pour ma journée ! Bref les mamans, n’hésitez pas à y aller enceinte si vous le souhaitez, n’hésitez pas à emmener vos enfants (à partir de 4/5 ans à mon avis), juste un conseil prendre les dernières places du bas comme ça ils peuvent jouer et il n’y a pas les escaliers qui pourraient vous inquiéter, privilégier les matchs d’après-midi (hors mois d’été) et n’oubliez pas les chapeaux (moi je n’y ai pas pensé et ça tape!).

Ah! J’oubliais de vous dire… Mon corps de femme enceinte n’a pas résisté, j’ai du aller faire pipi au stade ! L’avantage c’est que j’ai bossé mes squats et j’ai eu une lecture passionnante sur qui des Oeillets ou de Saint Jean « niquez tout » !

Allez! Pilou, pilou !

J'ai été au stade Mayol

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply