A l'école Blablabla

Je repasse mon bac Philo

17 juin 2015

Il y a 9 ans maintenant (apportez-moi une corde), je planchais sur mon sujet de bac philo dans une grande salle du Lycée du Coudon ! J’étais en terminale L (pour les dinosaures : bac A) et la philosophie était coefficient 7, autant vous dire qu’il fallait pas se louper..

Bon, moi je me suis loupée, j’ai eu un joli 7.. 7 coeff 7 ça sonnait plutôt bien ! Heureusement pour moi j’étais plutôt balaise en littérature et en histoire/géo, donc j’ai quand même eu le bac du premier coup !

Chaque année je regarde les sujets de bac philo et chaque année j’ai envie de repasser le bac, juste comme ça, juste pour le kiff! Moi j’adorais l’école (sauf la physique, la bio, les maths et le sport.. et l’anglais aussi.. J’ai aimé le parler longtemps après) ! Alors, je vais me faire plaisir, je vais repasser le bac aujourd’hui et vous avez même le droit de me noter (mais soyez cool s’il vous plait, je suis rouillée…)

Voici les trois choix que j’aurais eu : « Suis-je ce que mon passé a fait de moi ? » ou « Respecter tout être vivant est-ce un devoir moral ? » ou une explication de texte, mais je ne ferais pas la même erreur deux fois, je ne choisirais pas le texte ce coup-là !

Et je choisis donc « Suis-je ce que mon passé a fait de moi ? » :

Je vais la faire courte, je n’ai pas envie de bosser 4 heures dessus puis de toute façon mes cours sont trop loin pour me le permettre !

Bonne question que cette question-là !

Oui, nous sommes définitivement ce que notre passé à fait de nous ! C’est d’ailleurs pour cela que le boulot de parents est si stressant ! Connaissez-vous, à part le boulot de parents, un travail qui peut façonner un être de la sorte? En faire un adulte épanoui, heureux qui a confiance en lui ou un adulte angoissé, craintif et malheureux…

Quelle grande responsabilité que d’être parents !

Je suis donc déjà en train de devenir ce que je serais alors même que je ne suis pas! Avant même de naître, nos parents nous façonnent … Il est prouvé que le fœtus réagit au stress extérieur comme au bien-être de la maman. Françoise Dolto disait qu’il fallait parler au fœtus comme si l’on parlait à un enfant de 4 ans. Ce passé in-utérin est la première pierre du mur que je deviendrais !

Toutes les épreuves de la vie : les petites épreuves, les grandes épreuves, les joyeuses, les tristes, les banales, les extraordinaires, les incroyables, … Toutes ces épreuves nous marquent, nous imprègnent et font que nous devenons qui nous sommes à présent !

Nous devenons ; c’est à dire, d’après la signification, nous passons d’un état à un autre et ce passage laisse des traces.

A partir de ce postulat, il est facile de comprendre que nous sommes ce que l’on nous a appris mais aussi ce que l’on a appris à nos parents qui font ce qu’ils sont et donc ce qu’ils nous ont appris.

Nous sommes donc le fruit d’un passé très lointain, si à chaque fois on remonte aux parents de nos parents, et aux parents des parents de nos parents,..

Nous sommes donc en perpétuel changement puisque si notre passé fait de nous ce que nous sommes, notre avenir fera de nous ce que nous serons, puisque chaque étapes, chaque histoires, chaque personnes que nous croiserons sur notre chemin, nous changera un petit peu.

C’est en fait le propre de l’homme de pouvoir « changer » et d’en tirer des conclusions pour avancer. Les robots n’en seront jamais capable. C’est l’intelligence qui fait que nous avons la capacité d’évoluer grâce à nos actions passées !

D’où l’importante d’anticiper et de réfléchir à ses actes, surtout quand on est maman, pour imaginer quel sera l’impact de nos décisions sur le futur de nos enfants!

Mais si le passé fait de nous ce que nous sommes, il peut aussi faire de nous ce que nous ne sommes pas ou ne voulons pas être! Nous sommes libre de laisser le passé influencer ce que nous sommes.

Le passé n’est pas quelque chose de tout puissant, une destinée tracée sans que nous puissions y échapper!

Un parent qui, enfant, a connu de la violence, n’aura peut-être pas envie de reproduire cela sur ses propres enfants. C’est ici une preuve d’intelligence et de possibilité de changer en fonction de nos propres réflexions en toute conscience !

Je vais m’arrêter là, parce qu’à mon habitude je vais faire un hors-sujet (et surtout parce que j’ai mal au cerveau), bien que techniquement la pensée et la réflexion n’ayant pas de limites, le hors-sujet ne peut donc pas en être un!

Juste pour toi, voici des citations sur le thème qui m’inspirent :

“Être ce que nous sommes et devenir ce que nous sommes capables de devenir, tel est le seul but de la vie.” Robert Louis Stevenson, écrivain.

“Je veux être tout ce que je suis capable de devenir.” Katherine Mansfield, écrivain

“Le passé est toujours présent.” Maurice Maeterlinck, écrivain.

“L’empreinte d’un homme sur un autre est éternelle, aucun destin n’a traversé le nôtre impunément.” François Mauriac, écrivain

“La quiétude… C’est le bien de ceux qui ont à jamais choisi une part de leur destin, et rejeté l’autre.” Colette, écrivain

Et toi ? Penses-tu que nous sommes ce que notre passé a fait de nous ?

 

 

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply formation au conseil en orientation scolaire 23 juin 2015 at 9 h 20 min

    super !!!

  • Reply lyly 17 juin 2015 at 20 h 07 min

    Magnifique

  • Leave a Reply