Paste your Google Webmaster Tools verification code here
Café poussette Maman du var Projet

La Fée Poussette : quand créer devient un parcours du combattant!

1 octobre 2016

Vous connaissez le parcours du combattant : ramper dans la boue, monter à la corde, sauter un mur de 4 mètres etc…?Ben créer son business c’est un peu ça mais en beaucoup plus long (ok, ça tâche moins)! C’est exaltant, fatiguant, excitant, stressant, décevant parfois mais voilà, j’ai ENFIN les clés du local qui, d’ici quelques jours/semaines, accueillera La Fée Poussette et je voulais partager avec vous mon expérience.

J’ai eu l’idée du projet en 2011, la première fois que je suis devenue maman et où j’ai eu l’occasion de constater que partager du bon temps avec son enfant, un café ou une activité originale à lui faire faire était une chose difficile…

J’avais vu un reportage sur un café-poussette parisien et je me suis dit « mais oui mais bien sûr! Je veux faire ça »… Sauf que j’avais 23 ans et que je me trouvais un brin trop jeune pour me lancer dans un tel projet et puis j’aimais le monde du tourisme dans lequel je venais juste de débarquer et je voulais creuser ça!

Devenir chef d’entreprise avant 30 ans était devenu mon but leitmotiv

Au fil du salariat, même si j’ai toujours eu des supérieurs très cool avec moi, j’ai su que je n’étais pas faite pour ça. Je ne dénigre en aucun cas ceux qui s’y plaisent mais moi pour m’épanouir il fallait que je m’envole… Bosser pour moi, développer toute ma créativité sans brides, rapporter de l’argent pour mon entreprise et ne plus sentir de supérieur au-dessus de ma tête. Je me suis faite une promesse, qui peut sembler idiote, mais je serais chef d’entreprise avant 30 ans.

La Fée Poussette : quand créer devient un parcours du combattant!

Un CDI, une expérience d’auto-entrepreneur (dans le monde du web pour les curieux) et un « + » sur mon test Clearblue plus tard, j’ai une réminiscence qui m’apparait : le café-poussette.

J’ai à cette époque 27 ans et nous sommes au printemps 2014 quand j’annonce à mon employeur qu’après mon congés mater, je ne continuerais sûrement pas… Mes carnets de notes vierges deviennent noircis d’idées. Je brainstorm toute seule sur tout : le concept, le nom, les tarifs, les formules, les activités,… Le syndrome du neurone unique est une aberration, je n’ai jamais été aussi créative qu’enceinte.

On passe la grossesse, le retour à la maison, les hospitalisations, le retour au boulot et le jour où j’ai été licenciée… Au printemps 2015, j’ai mon premier rdv avec la CCI du Var pour commencer à monter mon projet.

La première réunion est déstabilisante : rappel de toutes les façons d’échouer, les freins à la création (seul les plus motivés continueront). On nous parle business model, business plan, étude de marché, prévisionnel financier, … Chinois quoi! Je ressors avec une montagne (grande comme le Faron, c’est dire!) de boulot et de terme que je ne connais pas… J’ai l’impression que c’est infaisable…

La Fée Poussette : quand créer devient un parcours du combattant!

Ça m’a duré quelques heures et puis je me suis attelée à la tâche. J’ai eu la chance d’être très bien aidée : par mon papa et par la CCI dans un premier temps. Google a été un très bon ami également! Le site de l’APCE aussi (pour ceux qui ont une idée à développer). J’ai mis environ 6 mois à faire un premier jet satisfaisant de business plan. Bon maintenant il me faut un local pour pouvoir présenter mon projet à des banques.

J’ai visité une dizaine de locaux… J’ai cru pouvoir en avoir un et puis non… Un grosse enseigne passe et rachète tout …. Retour à zéro… J’en ai vu plusieurs où il fallait tout refaire… J’ai croisé des agents immobiliers sceptiques (comme les fosses) sur mon projet… Ah bon ? Il faut que l’agent immobilier donne son avis? J’avais pas été prévenue tiens! Certains sont tout gentils au téléphone et vous demande « c’est pour quel type de commerce? » et là tu expliques…  » Ok, on vous rappelle madame » « …..mais vous n’avez pas mon numéro » … Sympa hein ?
D’autres agents immobiliers se sont démenés pour moi face à des propriétaires particulier : « mais je ne comprends pas pourquoi les mamans iraient boire un café avec leurs enfants » #nocomments ou « ah vous êtes intéressée ? On rajoute 30 000€ de plus alors! » #foutagedegueule

La Fée Poussette : quand créer devient un parcours du combattant!

Il m’a fallut un an pile poil pour trouver THE local. Un coup de foudre. Je suis rentrée dedans et c’était lui, le local de ma vie! lol

Let’s go… Prévisionnel à refaire, business plan à boucler, commission Var Initiative à passer, banque à démarcher… Facile! Finger in the nose!

Ou pas…. Le parcours du combattant s’intensifie! Trouver un bon avocat et signer un compromis en 1 semaine (check), exposer son projet face à une dizaine de professionnels (banques, CCI, Chambre des Métiers, expert-comptable…) sans se liquéfier sur place (double check), expliquer son projet en étant convaincant auprès de plusieurs banques (euh…check mais pas trop), encaisser les « nous ne pourrons vous suivre dans votre projet » (check mais pas cool), trouver un courtier spécialisé dans les prêts pro en 48h (check, merci Google), refaire le tour des banques et re-re-re-re-re-re expliquer son projet (check), attendre et entendre encore des refus – se caguer dessus- (check), encaisser que sa propre banque n’est même pas foutu de répondre à ma demande (check mais ciao les gars) et tomber sur LA banque. J’ai eu l’impression d’être une balle rebondissante pendant 2 ans… Parfois en haut, et puis je tombé bas et hop il fallait rebondir…

Passer à travers les retards, les bugs inédits informatique, les rendez-vous qui s’annulent, les reports…

Bref, vous avez eu la version light, mais après tout ça, j’ai enfin eu mes clés et que l’aventure commence!!

La Fée Poussette : quand créer devient un parcours du combattant!

 

Mais quelles sont ces clés qui accompagnaient mon petit déjeuner ce matin ?? #gniiiiiiiiiii

Une photo publiée par Myrtille 🌸 Mamanduvar (@mamanduvar) le

You Might Also Like

6 Comments

  • Reply Annick 24 octobre 2016 at 17 h 28 min

    Tu résumes parfaitement bien la situation. Je te souhaite beaucoup de courage et de réussite !

  • Reply béatrice 10 octobre 2016 at 8 h 40 min

    coucou Myrtille, Très hâte de venir avec mes 3 petits enfants – j’espère que j’y rencontrerai des mamies actives comme moi. Je pourrai animer une « customization » de vêtements – chacune sa machine à coudre et on essaie d’agrandir d’une ou de deux tailles les vêtements qui serrent ou l’inverse… ou faire un vide-dressing ?
    Hâte de te revoir … Béatrice

  • Reply alexandra 8 octobre 2016 at 20 h 47 min

    Quel parcours hâte de voir le résultat

  • Reply JULIEF 7 octobre 2016 at 10 h 18 min

    Effectivement…quelle aventure!
    Hate de venir t’y faire un coucou et découvrir ton 3e bébé

  • Reply claireD 4 octobre 2016 at 12 h 11 min

    Félicitations!!!!
    Je te souhaite que du bonheur pour la suite de cette aventure!

  • Reply kyra 2 octobre 2016 at 2 h 55 min

    Yeah!!!! Tu dechire tout! Allez vite vite que ca ouvre je veux boire un café avec toi!!!

  • Leave a Reply