L’élitisme

13 novembre 2018

L’élitisme n’est pas (toujours) un défaut

 

              Depuis si peu de temps ici et tant de choses à dire déjà ! A Myrtille bien sûr, mais aussi à vous, qui m’accordez un accueil si chaleureux (sans compter les menaces envers mes dents et ma tête en général – sont chaud(e)s ici hein -). Mais commençons par une petite parenthèse sur moi, qu’on se connaisse un peu mieux, « who’s that boy ? ».

Justement, j’ai découvert récemment mon « profil astral », profitons-en. Pour vous situer un peu, je suis quelqu’un de plutôt cartésien, restant ouvert à toute discussion à partir du moment où la personne en face l’est aussi (OUT les fanatiques sans cervelle endoctrinés par tel ou tel dogme). Contre toute attente, j’ai été franchement bluffé. Est-ce un coup de chance ? Sur autant de points d’analyse (caractère, budget, boulot, amour et bien-être) c’est très peu probable. Mais comment mon lieu, ma date et mon heure de naissance pourraient déterminer à ce point toutes ces caractéristiques faisant ce que je suis ? N’attendez pas la réponse, je ne l’ai pas, mais cette découverte survient à un moment particulier. Comme s’il fallait que je prenne conscience de certaines choses me concernant si ce n’était pas encore le cas.

« Réservé… méfiant… pas facile d’approche… d’une grande sensibilité » OK ça me correspond bien… Voyons la suite. « Vous avez tendance à refouler vos émotions » Bon commence pas à faire mon analyse petit site insolent c’est faux – c’est faux non ? -. La suite a été un enchainement déconcertant de vérités sur mon caractère (que je ne vais pas déballer maintenant, on ne se connait pas assez et je vais me sentir nu en public après). Bref ; budget, boulot, idem. Ça devient flippant. Surtout que la partie la plus « angoissante » de ma vie actuelle arrive. « Vos amours », extraits.

« Votre parcours sentimental n’est pas des plus simples » ah oui je confirme, bien vu. Quand on me connait c’est une évidence, mais pour un profil astral c’est pile dedans, encore. « Toujours entre deux états d’âme… vous vous stabilisez tardivement car votre élitisme vous fait passer à côté de belles histoires » Ouch. Là ça m’a achevé. Cette phrase a fait écho à une autre, récemment entendu d’une personne que vous connaissez bien. Je suis conscient de cet élitisme, cette volonté de toujours vouloir le meilleur. Mais est-ce-qu’il ne me pousse pas à botter en touche lorsque tout n’est pas parfait, où en tout cas comme moi je l’avais envisagée, cette perfection. Si ça se trouve, la personne parfaite pour moi n’a pas tous les critères extérieurs que j’attends. Mais c’est elle, ce qu’elle est, qui est parfait pour moi. Sa vie telle qu’elle est aujourd’hui ne facilitera peut-être pas notre relation, mais ELLE, c’est elle, peu importe sa situation. Si mon élitisme me mène jusqu’à cette personne mais ne me l’ôte pas, alors je considèrerai que c’est une grande qualité.

Je vous invite à consulter votre profil astral par curiosité, il vous faut votre date et votre heure de naissance pour rappel (écrites dans le carnet de santé, surtout l’heure ; la date vous devez la connaitre ! – quel humour, lourd. Ferme-là ! -), vous pouvez trouver ça facilement sur le net. Dites-moi si ça vous correspond et à quel point, ça serait intéressant de voir sur plusieurs d’entre nous ce que ça donne !

Mais revenons à mon analyse (« Lui aussi, le melon ! Ils se sont trouvés les deux » non mais on attend vos retours aussi hein, à vos claviers un peu !). Bon, les plus attentifs(ves) feront le lien entre cet article et le précédent. Bravo à vous, vous n’avez rien gagné – et tu continues en plus, tu vas les perdre -. Mais j’ai eu effectivement envie d’écrire dans la lignée de ce qui a été dit. Les évidences ne sont parfois pas instantanées. Elle se dévoilent, se construisent, évoluent, pour devenir d’autant plus intenses. Une personne peut faire tomber vos aprioris, ne faire ressortir que le meilleur de vous-même et se révéler être votre reflet. Deux « âmes sœurs », partageant tellement de choses ; à la fois ours et sociables, rêveurs et terre à terre, indépendants et arapèdes ! Elle est celle qui écrit des trucs « cucul » que j’adore lire alors qu’on vomi ce genre de choses en général, celle qui rend tout beaucoup plus agréable, celle qui sait lire en moi naturellement, celle avec qui les mots sont parfois superflus. Elle pense ne pas savoir ce qu’elle est pour moi mais…

Je signe sa pétition et vais manger un carré de chocolat !

Efpé.

 

 

L'élitisme L'élitisme

You Might Also Like

1 Commentaire

  • Répondre Caroline 13 novembre 2018 at 23 h 10 min

    Rien ne vaut un bon thème natal et de transit avec Michèle Baty ! ^^

  • Laisser un commentaire