Paste your Google Webmaster Tools verification code here
Humeur Maman du var Projet

Quand la France devient l’ennemi de la création 

31 mars 2015

Je ne partage jamais à chaud sur le blog car je sais que c’est dans ces moments-là que nos paroles dépassent nos pensées (vous avez qu’à voir Zlatan) ! Mais là j’en ai besoin, je n’appuierais peut-être pas sur « publier » (enfin si vous me lisez c’est que j’ai eu une poussée de testostérone!) , mais il le faut ! J’ai envie de crier et comme je suis dans une salle d’attente entourée de monde, je vais crier ici!

Crier mon dégoût pour cette France mal foutue! Crier ma haine envers ces grosses sociétés qui ne vous considère pas comme un homme mais comme un numéro, un indice, un matricule ! Crier fort pour que Manuel Valls qui prônait le développement des entreprises m’entende !

Expliquez-moi pourquoi le passage de salarié à entrepreneur est si difficile en France ? Pourquoi est-il si risqué? Alors quoi, il n’y a que les célibataires sans enfants qui peuvent se lancer ? Une mère de famille, une épouse qui a un foyer à assumer, une jeune propriétaire qui doit rembourser son crédit tous les mois ne peut pas se lancer en toute tranquillité ?

Est-ce que le stress, l’angoisse, la dépression est le démarrage de toutes les working mums?

Quitter une entreprise pour créer la sienne est compliqué en France ! Vous voulez partir, vous démissionnez … Logique me direz-vous! Enfin logique pour moi quand on souhaite la quitter parce qu’on a plus envie de travailler, quand on a plus envie de se lever le matin, quand on ne peut plus blairer son patron ou ses collègues ! Mais lorsqu’on est en projet d’entreprise, que celui-ci demande du temps et des démarches pour ne pas faire les choses « à l’arrache » , pourquoi n’y existe t-il pas une démarche plus saine pour ne pas mettre les gens dans ma merde ? Parce que démissionner c’est perdre ses droits, perdre sa sécurité d’entreprendre, perdre sa sérénité,… Vivre dans l’angoisse pendant des mois et dans la misère financière ! Dans une économie en berne où le travail devient aussi rare qu’un sourire de Victoria Beckham, ne serait-il pas judicieux d’indemniser les personnes qui sont concrètement en projet d’entreprise ? Pas pour une éternité mais pour quelques mois, le temps de se lancer ! On indemnise des personnes qui ne souhaite pas reprendre le travail, qui épuiseront leurs droits au chômage et retravailleront simplement pour y retourner … Merde quoi! Faut-il être malhonnête pour avoir des droits?? Dans quel pays vit-on?

On me propose de me mettre en maladie, de faire une faute grave, un abandon de poste pour pouvoir quitter « sereinement » (aucunes de ces solutions me semblent sereines personnellement) mon poste !

Il y a des boîtes où les politiques RH sont plus modernes, plus à l’écoute de ses employés,…Malheureusement je ne suis pas employée chez Google ou chez Twitter ! Mais dans un societe aux habitudes dépassée et aux priorités mal placés !

On menace Chirac de prison pour des emplois fictifs, le mien en est un 10 mois sur 12… Non, je ne suis pas contente car je n’ai jamais voulu travailler dans « une planque », non ce n’est pas le pied de passer 7h à ne rien faire du tout dans un bureau! Non glander n’est pas dans mon ADN! Moi à l’intérieur je boue, je déborde d’idées et de projets, je suis une jeune pleine d’ambition!

Je veux créer, entreprendre, diriger, être un acteur économique et plus un pion! Je veux mourir et me dire que j’aurais tout essayé ! L’ambition est plus forte que tout ça, mais je suis quand même révoltée de ce système qui aide tellement ceux qui ne veulent pas mais qui laisse galèrer ceux qui ont ENVIE!

Je suis honnête et je réussirais honnêtement ! Et demain si je suis un patron je ferais les choses bien pour les gens qui le méritent ! Même si j’ai un jour des milliers de salariés je m’attacherais à m’entourer de personnes qui ont ces valeurs là!

Ça fait du bien d’écrire même si je doute que les personnes qui pourront changer cela me lisent ! Mais au moins je l’aurais dis, et j’aurais évité de crier ou de pleurer dans une salle d’attente blindée !

Vous entendrez bientôt parler de mon projet !

Une jeune active qui souhaite ne plus l’être pendant un temps pour changer de statut dans un moment mais qui ne souhaite pas bouffer des cailloux pour autant.

 

You Might Also Like

7 Comments

  • Reply JULIA Fabienne 1 avril 2015 at 8 h 43 min

    Votre employeur n accepterait pas une rupture conventionnelle? C est sur que le système français encourage plus les assistés de nature que ceux qui veulent entreprendre et c est une vraie perte de richesses. Bon courage !!

    • Reply mamanduvar 1 avril 2015 at 14 h 21 min

      Non aucun arrangement intelligent possible! La seule possibilité proposé est une démission! Ce qui veut dire une perte totale de droits!

    • Reply mamanduvar 1 avril 2015 at 14 h 21 min

      Non aucun arrangement intelligent possible! La seule possibilité proposé est une démission! Ce qui veut dire une perte totale de droits!

  • Reply maryne 31 mars 2015 at 18 h 25 min

    Bel article je te souhaite de réussir bon courage ❤️

    • Reply mamanduvar 1 avril 2015 at 14 h 21 min

      Merci!

  • Reply Marion Bellelaviephotographie 31 mars 2015 at 18 h 03 min

    Tout comme toi j’ai du me lancer SANS RIEN, aucun filet…. en croisant les doigts pour que ces projets fonctionnent…. Mais je ne regrette rien et je recommencerai !
    Je bouillonne aussi et j’en attaque un nouveau car quand on nait comme ça…. on peut pas s’empêcher !
    J’espère que tu auras autant de chance que moi… Surtout n’hésites pas si tu as des questions (on est à 300m je te le rappelle….).
    Bises…. Marion

    • Reply mamanduvar 1 avril 2015 at 14 h 22 min

      J’espère aussi! Et oui il va bien falloir que je traverse cette route pour te rencontrer IRL! 😉

    Leave a Reply