Les sites de rencontres

4 novembre 2018

Les sites de rencontres

 

Soucieuse de retranscrire une vraie expérience, je me suis sacrifiée en écumant les grands noms des sites de rencontres. Ne me remerciez pas, c’était dur mais j’y suis arrivée ! #lol

Tout comme Myrtille, parce que je savais qu’un jour je devrai témoigner (- ils/elles n’y ont vu que du feu, on est les rois du bluff… -), j’ai aussi tenté l’expérience des sites de rencontres.

 

La photo de profil


Déjà la première étape a été de trouver une photo de moi avec les critères suivants :

  • Une photo qui ne ferait pas fuir les hommes (apparemment c’est pas le principe !)
  • Une photo sans les enfants (niveau de difficulté élevé pour une maman)
  • Une photo qui dit « je suis socialement très ouverte mais je ne serais pas ton plan cul »
  • Une photo où je me trouve jolie

Et le pire dans l’histoire, c’est qu’une ne suffit pas et qu’il faut de préférence en mettre deux ou trois sous des angles différents pour pas qu’on croit à un faux profil.

Pour les hommes, le choix des photos est bien sûr tout aussi important : 

(Parenthèse pour vos photos les filles : de dos c’est parfois stylé mais si c’est la seule photo… OK le physique ne fait pas tout mais le côté mystérieux a ses limites, ça reste plus agréable de savoir à qui l’on parle, en particulier ici. Ah oui, le plus important, les filtres (avec des oreilles de lapins, des étoiles plein les yeux, une moustache de Dali, bref) on en peut plus !

  • Une photo récente me représentant le mieux (t’aimes ou t’aimes pas mais le but est « d’appâter » avec ce que je suis et non ce que je veux paraitre), de préférence naturelle : on oublie le selfie immonde dans sa salle de bain ou la photo digne du permis.
  • Quelques photos « moments de vie », qui commencent à donner une idée de ce qui m’anime dans la vie (ouais, pas une photo sur le trône, évidemment).
  • Enfin, pas de photo « aguicheuse », torse nu à la piscine par exemple. Non pas que je me considère comme appétissant (aller, un peu quand même J chut, hey ! stop) mais ça donne souvent une image de mec qui se la joue un peu, qui veut tout de suite montrer son physique, voir qui mise une bonne partie dessus et cherche des relations volages (oui oui, je vous assure qu’une pauvre photo de ce type peut laisser tous ces sous-entendus ; qui sont parfois vrais par ailleurs)

 

Description


Il y a ensuite l’étape de la « description ». Ce moment où tu vas expliquer que tu cherches un mec beau, gentil, grand, honnête, riche, intelligent, drôle, qui sait écrire français, qui parle anglais couramment, qui aime faire des massages toute la nuit, qui fait la cuisine, la vaisselle et le ménage… Etrangement, plus tu vas mettre de critères plus ce sera ceux qui n’y correspondent pas du tout qui viendront te parler !

Sur ce point, forcé de constater que les femmes sont globalement plus attentives à nos revendications (« carrément le mec » ; ça va, ça va…). Peut-être, parce que nous sommes moins restrictifs ou plus souples en général, quoi que.

Il y a plusieurs façons de se décrire et comme je n’ai pas accès aux profils des autres femmes, je ne sais pas les différentes façons de le faire. Personnellement, j’ai choisi de faire cette description avec un peu d’humour… Je suis consciente que je ne trouverai pas l’homme de ma vie sur ce genre de site, alors autant y mettre un peu d’humour non ?

   Mais que tu es défaitiste… Tu dis ça mais au fond tu gardes espoir. Même si nous y allons avec légèreté, l’envie de nouveau, nous sommes tous à la recherche d’une belle rencontre, voir LA rencontre. Je suis de mon côté passé par plusieurs phases : La description sommaire (banale et quasi inutile en fait), le presque rien (inutile), l’humoristique (on commence à attiser les cu(riosités)) – je suis dans la phase humour, j’ai droit ! – ; et enfin la travaillée, vraiment unique. Je peux vous assurer que celle-ci est la clé pour faire des rencontres (intéressantes). Encore plus en étant un homme, qui sommes largement majoritaires sur ce genre de site. On sort du lot.

Voilà ce qui est commun à tous les sites de rencontres en général. Le fonctionnement diffère ensuite mais le but reste le même : trouver la personne de sa nuit vie ! C’est maintenant que ça commence à être drôle !

            Je confirme…

Sur internet il y a un paquet de sites et forums qui expliquent aux mecs quoi dire pour choper de la meuf, alors pardon pour les quelques hommes qui vont lire ceci, mais girl power oblige, je vais un peu me moquer de 95% des mecs croisés sur ces sites !

En toute honnêteté, je n’ai jamais cherché ces « aides » (je trouve ça pathétique), mais effectivement ça existe (à vous d’être malignes les filles, ce genre d’approches devrait déborder de naturel…).

 

Les specimens


Voici donc grosso-merdo les genres de specimens que tu pourras trouver sur ces sites :

 

  • Le narcissique :

Reconnaissable à sa façon de se prendre en photo. Oui, le mec se fait bander tout seul tellement il a envie de lui ! Photo prise à la salle de muscu, pectoraux et abdos en avant, tu as déjà tout vu ou presque, rien qu’en une seule photo. L’homme s’aime tellement que tu n’as aucune chance. Tu seras tout au plus, un accessoire qui va bien avec sa tenue mais ne t’attends pas à des échanges philosophiques avec lui…

Je n’avais pas lu ce paragraphe lorsque j’en parlais plus haut… Comme quoi 😉

Je vous rassure cependant, le stéréotype inverse existe. La bimbo des magazines. Ses exemples sont souvent d’autres bimbos de téléréalité (dont elle rêve de faire partie, même si elle ne l’avoue pas). Présente sur tous les réseaux sociaux, exhibant sa vie Cannoise (ou Lilloise hein, mais c’est moins impactant je trouve), mettant toujours son physique bien en avant mais n’allez surtout pas lui faire la réflexion, elle n’aime pas ça. C’est dur d’assumer ça, ça pourrait refléter son vide intérieur.

  • Le beau parleur :

Je pensais naïvement qu’après 35 ans les spécimens se faisaient rare mais en fait non ! Ils peuvent être plus ou moins habiles et subtils… Il va commencer par te complimenter sur ton physique et te faire te sentir comme si tu étais la meuf la plus bonne et la plus intelligente du monde ! Il va essayer d’en apprendre plus sur toi : tes études, ton boulot, la relation avec ton ex, tes idées politiques, tes passions… Evidement il a les mêmes goûts que toi, le même parcours… Oh mon dieu ! C’est fou de rencontrer son double si rapidement ! Au bout de 24h il ose le petit surnom. Au bout de 48h il te propose de te rencontrer. Au bout de 72h il t’embrasse et il sera aussi rapide à te la faire à l’envers ! Plus il sera rapide, moins la chute fera mal. Réconforte-toi comme ça.

Là on est un peu sur le Don Juan. Le mec qui veut plaire et compléter un tableau de chasse. Assez peu de cas inverses je crois, vous êtes bien moins « collectionneuses » en général ou alors c’est annoncé rapidement ! Peut-être des restes de notre patrimoine génétique de mâle reproducteur, qui peut satisfaire plusieurs femelles (comme bon nombres d’animaux – oula ça ne va pas plaire ça ! -).

  • Le mec qui ne sait pas ce qu’il veut :

Il va commencer par te dire qu’il cherche une histoire sérieuse. De prime abord, c’est un mec bien. Pas trop baratineur, pas trop ego-centré. Tu as très rapidement envie de le rencontrer. Après quelques rendez-vous, où tout se passe bien, il va faire le mort sans raison apparente. Alors oui, il a sans doute beaucoup souffert avant, il a peut-être peur, il s’attache même surement à toi… Mais merde, on s’en bat les ovaires nous mec ! On n’est pas psy, donc soit tu veux, soit tu veux pas… Un conseil : partez vite ! Quand ça commence compliqué, ça finit rarement simplement !

Faire le mort c’est moche. Que ce soit homme ou femme ! Arrêtez avec ça ! On est adultes merde. On se dit les choses, c’est mieux non ? Tu préfères bouder ? Ou tu ne me respectes pas peut-être, simplement. Je compatie et valide à 100% Myrtille, on n’est pas psy. Donc mon conseil : essayer de dialoguer, un peu. Et si ça donne rien, qu’il(elle) aille se faire foutre !

  • Le mec marié :

Ou en couple. Il y a ceux qui spontanément te préviennent, ceux qui se justifient du pourquoi ils font ça (je suis toujours pas psy), ceux qui te répondent que « c’est compliqué » et ceux qui ne te le disent pas ! Généralement ils sont disponibles seulement en journée, entre midi et deux, préfèrent discuter par Snap ou WhatsApp. Je ne peux pas plus vous en dire, ma morale m’empêche de pousser l’expérience plus loin avec ces spécimens-là 😉

Symétrie parfaite. Les femmes en couples sont cependant minoritaires proportionnellement c’est évident (pas de « tous des porcs », ça suffit). Que dire à part qu’ici ce n’est que votre morale qui vous guidera.

  • Le mytho :

Il a voyagé dans le monde entier, il vit dans une baraque avec vue mer et piscine, il est célibataire bien entendu, il est chef d’entreprise d’une start-up bientôt cotée en bourse, il vient de se faire plaquer par son ex qui le trompait à tour de bras (ohhh ! le pauvre), il gagne évidemment beaucoup d’argent et roule en Porsche, il adore faire des massages (si vous saviez le nombre de mecs qui adorennnnnt passer des heures à masser #lol), il n’est pas du tout macho, il pense qu’au plaisir de la femme avec qui il est… blablabla… En fait le mytho, c’est un beau parleur qui n’a pas réussi ! Pas un brin de subtilité, il est percé à jour dès les premiers échanges ! Le mec doit se dire, plus c’est gros, plus ça passe !

Bon là pareil, des filles mythos ça existe mais pas à ce point. Ça ment sur des petites choses, qu’on ne veut pas mettre au jour de suite. « Non non tout est réglé avec mon ex, c’est du passé ». Tout à fait oui, c’est normal que tu y fasses allusion une fois sur deux par contre ?

  • Le queutard :

Clairement il veut du cul… Du cul, du cul et du cul ! Avec ou sans respect, avec ou sans complicité, avec ou sans capotes, avec ou sans toi. Il tient surement un compte du nombre de nanas qu’il a eu… Un collectionneur ! Aucune garantie en plus que ce soit un bon coup ! Même si il te propose quelque chose de léger et frais en apparence, il n’en a absolument rien à foutre si tu es blonde, brune, rousse, grosse, maigre, avec des petits seins, unijambistes, borgne, édentée, drôle, intelligente. Il veut juste t’ajouter à son tableau de chasse ! Tu es juste un +1 … Il a au moins le mérite d’être honnête dans sa démarche.

Mais… On ne l’a pas déjà vu lui ?! Le beau parleur c’est le queutard puceau en fait ? OK autant pour moi. Que dire de ça. Ce qui me gêne le plus est le problème du respect des femmes, certains n’en ont pas vraiment. L’inverse existe probablement mais c’est si infime.

 

Bon évidement là on parle d’une majorité des hommes, mais je suis persuadée qu’il y a une petite poignée de mecs biens qui cherchent vraiment quelque chose de beau et de sérieux (si vous me lisez d’ailleurs…  😎  ) et je suis aussi persuadée que du côté des hommes il y a pas mal de cas chez les femmes ! D’ailleurs si un blogueur me lit et qu’il veut faire des portraits robots des spécimens féminins croisés sur ces sites… Qu’il me mette un petit commentaire avec son lien 😉

Oui, pour celles ou ceux qui se posaient la question, Myrtille avait déjà bossé ce sujet il y a un petit moment, elle l’a sorti de ses fameux brouillons   😉 Ton vœux a été exaucé très chère ! (et personne ne l’aurait mieux fait que toi mon chou)

Ces profils sont effectivement des cas généraux, qui sont répandus ceci dit. J’en ajouterais un dernier :

  • La kiffeuse :

Profil atypique mais c’est peut-être celui qui n’est valable que pour les femmes (théorie). La kiffeuse peut être une femme que tu as abordée ou qui t’a elle-même abordé. Tout se passe bien, on se découvre, elle peut même relancer régulièrement ton attention envers elle. Bref, intérêt certain jusqu’à ce qu’on se rencontre autour d’un verre, et c’est là que ça devient intéressant… Un homme qui finalement se rendrait compte que ce n’est pas concluant (pour X raison) va mettre un terme au RDV à la fin du verre (ou de deux peu importe). La kiffeuse, elle, va accepter de « bouger », d’aller dans un autre endroit, de prolonger la soirée, de se quitter tard dans une bonne ambiance… Pour te dire le lendemain que ça ne le fera pas. WTF ? (« What The Fuck » pour les non-initiés ; « c’est quoi ce bordel ? » – c’est un truc de geek mais ne les prends pas trop pour des chèvres quand même -). Quel est l’intérêt de faire ça ? Soit t’es bipolaire, soit plus gentiment, tu as juste kiffé ta soirée avec un mec cool mais qui ne te plait pas. Ça reste un peu chelou à mon goût dans ce contexte.

Oui en fait c’est la version féminine du « mec qui sait pas ce qu’il veut » ! L’ignorance en moins sûrement.

 

Enfin voilà, les sites de rencontres portent vraiment bien leurs noms : on ne fait pas LA rencontre mais des rencontres. Bien entendu, certain(e)s vont y trouver une personne merveilleuse (vous avez carte blanche en commentaire pour nous raconter votre belle histoire d’amour), mais à l’heure actuelle de mon enquête, je n’ai pas encore trouvé THE ONE. C’est un accélérateur de vie sociale, pas de vie amoureuse. Nous sommes les seuls capables de transformer ce monde virtuel, encore faut-il en avoir une envie commune. Par expérience, ne vous fiez pas aux algorithmes mais plutôt à votre intuition. 

Bref vous l’aurez compris, tout n’est pas si simple sur le net contrairement à ce que l’on veut nous vendre. Ce n’est pas la recette miracle pour les célibataires, juste un moyen supplémentaire de rencontrer des personnes que nous n’aurions probablement jamais croisées ailleurs. Car c’est bien cela qu’il faut retenir, au même titre que dans un bar ou tout autre endroit, il faut s’attendre à y voir tout type de personnes et essayer de n’en tirer que le meilleur pour soi sans que ça ne devienne une obsession.

 

Yolo & Efpé

Les sites de rencontres Les sites de rencontres

You Might Also Like

Pas encore de commentaires

Laisser un commentaire