Paste your Google Webmaster Tools verification code here
Santé

Sujet tabou : la mort subite du nourisson ou MSN

6 août 2015

Quand on devient maman (ou papa bien entendu) il y a un sujet super tabou ! Un peu comme Voldemort on n’ose pas prononcer son nom ! L’inconnu laisse place à l’angoisse et le côté inexpliqué de la chose nous rend encore plus tendues !

Je suis l’aînée d’une grande fratrie, j’ai donc entendu un paquet de fois cette étrange et terrifiante mort subite du nourrisson !

Une fois enceinte, je me suis documentée, non pas pour m’effrayer encore plus mais au contraire pour essayer de mieux comprendre ! Je suis de ceux qui pensent que le savoir évite l’angoisse ou en tout cas l’apaise un peu!

La mort subite c’est quoi exactement ? 

Cette appellation désigne toutes les morts non expliquées et qui même avec un suivi médical n’aurait pas pu être écartée la veille de la mort du sujet ! On enregistre environ 40 000 morts subites (tout âges confondus) par an en France. Oui, la mort subite ne touche pas que les nourrissons !  L’Institut de Veille Sanitaire dénombre un peu moins de 400 décès de MSN en 2008.

En France le taux de MSN représente 37,9 naissances sur 100 000 en moyenne entre 2000 et 2005 voir moins en région PACA vu que nous sommes sous cette moyenne (source) !

Histoire de « l’épidémie » de la MSN ?

Avant les années 70 (et avant les campagnes de prévention), le chiffre était 75% plus élevé qu’aujourd’hui ! De 1970 à 1990 les chiffres explosent : 1464 décès enregistrés en 1991 (soit 1,9 pour mille naissances) ! En 1985, la MSN est la première cause de décès chez l’enfant de moins d’un an. La France n’est pas la seule à voir cette hausse de MSN, la cause en serait l’engouement venu d’outre-atlantique, de faire dormir les bébés en position ventrale ! L’hypothèse du rôle néfaste de cette position ventrale est scientifiquement avéré par les recherches du Professeur Sénécal en 1983 !  En 1986, l’INSERM (Institut National de la Santé Et de la Recherche Médicale) finance jusqu’en 1998 des études pour identifier les principaux facteurs à risques, comme dans beaucoup d’autres pays voisins.

Il faudra attendre 1994 pour que le gouvernement français lance une véritable campagne d’information pour enrayer ce phénomène, contre 1987 pour les Pays-Bas ! Visant 30% de MSN en moins, elle est d’abord établit sur 4 départements pilotes ! L’effet est positif, elle sera donc généralisée à l’ensemble du territoire français !

Comment éviter la mort subite du nourrisson ?

1. Mettre le bébé en position couché sur le dos . Le ventre est donc fortement déconseillé et la position latérale aussi puisqu’elle est instable et il est démontré qu’elle facilite le renversement du côté du ventre (61 % des enfants changeant de position contre 12 % seulement des enfants couchés sur le dos). D’autant plus si il y a un petit coussin (de type tête ronde) . Les retournements spontanés de l’enfant peuvent aussi être dangereux, surtout vers l’âge de 4 mois, quand ce sont les premiers essais de bébé et que les cervicales ne sont pas encore assez toniques pour se mettre en position où il peut mieux respirer que face contre matelas. La position ventrale est donc conseillée dans les phases de jeux pour stimuler la tonicité des cervicales !

Sujet tabou : la mort subite du nourisson ou MSN

2. Faire dormir bébé sur un matelas ferme et éviter tout matériel mou dans le lit (peluches, couvertures, oreillers, …) qui pourrait rajouter un risque d’enfouissement et d’obstruction des voies aériennes, en cas de retournement notamment. Utiliser un matelas qui prends toute la largeur et la longueur du lit ! Il ne doit pas y avoir d’espace entre le lit et le matelas ! De nombreux cas de décès y sont liés . Les tours de lits doivent être bien attachés et fin ! Pas de rembourrage qui les feraient ressembler à un oreiller. Préférez la turbulette (à sa taille) plutôt qu’une couverture ou même un drap !

3. Un couchage séparé mais à proximité des parents ! Je vois d’ici les pro-cododo me jeter des cailloux ! Je suis désolée, je ne critique pas le fait de le faire, chacun est libre de faire ce qu’il veut chez soi, j’énumère simplement ce qui a été avéré comme risques de MSN et qui a fait ses preuves ! Pour info, en Finlande, le taux de mortalité des nourrissons était très élevé et le co-dodo très pratiqué, le gouvernement a donc décidé d’envoyer un carton remplis de cadeaux aux nouveaux parents Finlandais mais aussi un matelas de la taille du carton pour que les parents laissent leurs bébés dormir à côté d’eux et non plus avec eux. Depuis cette initiative (qui date de 1938 quand même), le taux de mortalité a chuté en même temps que celui des co-dodos. Si le co-dodo est déconseillé, il est en revanche fortement conseillé de faire dormir le nouveau-né dans la même pièce que ces parents, le risque de MSN en est réduit considérablement.

Sujet tabou : la mort subite du nourisson ou MSN

4. Ne pas fumer.  Je vous fait un copié-collé : « Le tabagisme pendant la grossesse ressort de presque toutes les études épidémiologiques comme un facteur de risque important. Fumer en présence de l’enfant est un facteur de risque indépendant du premier dans quelques études, bien que la distinction des deux soit méthodologiquement difficile. Il est donc recommandé d’éviter le tabagisme passif, pour la prévention de la MSN et aussi pour d’autres raisons. Le tabagisme maternel pendant la grossesse est un facteur de risque démontré : son éradication pourrait prévenir un tiers des MSN  »

5. Ne pas surchauffer les pièces et trop couvrir l’enfant. L’enfant ne doit pas être trop couvert, il ne doit pas être chaud au toucher.

Sujet tabou : la mort subite du nourisson ou MSN

7. Et enfin, pour la dernière, je vais faire un copier-coller : L’usage d’une tétine peut être proposé pour la sieste ou pour la nuit. Bien que le mécanisme n’en soit pas connu, une réduction du risque de MSN semble être associée à l’utilisation d’une tétine alors qu’il n’est pas démontré que l’usage de la tétine nuise à l’allaitement ou occasionne des problèmes dentaires ultérieurement. Sauf preuve du contraire, la Task Force recommande l’usage d’une tétine pendant la première année de vie moyennant quelques précautions (mettre la tétine au moment de coucher l’enfant et ne pas la placer quand il dort, ne pas forcer l’enfant à la prendre, ne pas enduire la tétine de solution sucrée, la nettoyer souvent et la remplacer régulièrement, retarder son utilisation jusqu’à l’âge d’1 mois en cas d’allaitement).

Quand et comment arrivent les MSN le plus souvent en moyenne ?

En statistiques, la MSN touche à 90% les bébés de moins de 6 mois avec un pic entre 2 et 4 mois et plus souvent chez les petits garçons.

Il y a un fort pic de MSN les mois de novembre, décembre et janvier (plus gros pic).

Dans la majorité des cas, la MSN survient au domicile de la famille.

Dans un lit à barreau (mais dans la moitié des cas, avec un matelas mou) , dans un lit d’adulte et enfin dans un lit parapluie dans la majorité des cas.

Les MSN n’arrivent pas que la nuit! La dernière étude sur laquelle je me suis basé pour écrire cet article n’a d’ailleurs pas trouvé une majorité de cas la nuit.

Les témoignages : 

Ils sont peu fréquents car les cas restes (heureusement) rares et qu’il y a un tabou et une pudeur pour parler de ces choses là! On entendra plus des « moi il a toujours dormi sur le ventre » que « statistiquement le taux de mortalité a baissé de 75% depuis que les médecins préconisent un sommeil sur le dos et non sur le ventre »! Les « il y a 30 ans on disait sur le ventre, après sur le côté puis maintenant sur le dos, c’est une mode » n’ont qu’à lire ce qu’il y a écrit plus haut ! Les dates de prise de conscience des autorités et de la population sont en lien avec la baisse du taux de mortalité, que ce soit en France ou ailleurs !

Ce que j’en pense :

Les recommandations pour lutter contre la MSN sont scientifiquement prouvées, ne pas les respecter est un peu comme fumer alors qu’on sait pertinemment que fumer tue ou encore se gaver de produits industriels et de graisses saturés alors que l’on sait que les risques d’accidents cardio-vasculaire seront plus élevés !  Chacun fait comme il veut ! Personnellement je les ai respectées à la lettre, me disant que si par malchance je faisais partie du petit nombre de parents qui perdent un enfant de la MSN, je ne pourrais pas en lisant les instructions préconisées par les autorités de santé, me sentir coupable ! Un peu comme lorsque j’ai fait un article sur les enfants laissés seuls dans les voitures, j’ai l’impression qu’en délivrant l’info ici, je réussirais peut-être à ma petite échelle à informer le plus grand nombre et peut-être éviter un malheur !  Je ne suis pas là pour juger! J’ai des copines qui ont des enfants qui dorment sur le dos, qui co-dodotent ou encore qui fument et ce n’est pas pour autant que je les traitent de connes ou d’inconsciente ! Je sais qu’elles font ce que leur dictent leur cœur de maman, je sais aussi qu’elle deviennent insomniaques pour veiller au bien-être de leur tout petits, consciente elles-aussi des statistiques de la MSN. Donc, merci de ne pas m’insulter en retour ! (Ben oui je préviens parce que je commence à avoir l’habitude!)

Ce qu’il faudrait c’est que chaque parent puisse être formé aux premiers secours, aux gestes qui sauvent! Parce qu’il y a eu des cas de « sauvetage » de la mort subite quand ça se déroule sous les yeux d’une personne qui sait quoi faire ! Je connais une personne qui vient à domicile (dans le var) former les parents aux premiers secours et aux gestes à pratiquer sur les bébés et enfants! La somme est dérisoire et je vous en parlerais très très bientôt sur le blog.

Mes sources : 

Un article du Huffington Post sur les boîtes « anti-cododo » en Finlande : http://www.huffingtonpost.fr/2013/06/04/en-finlande-les-bebes-dorment-dans-des-boites_n_3384055.html

Statistiques autour de la MSN en France : http://www.nanny-france.com/mort-subite-du-nourrisson/mort-subite-du-nourrisson-statistiques.html

Un article intéressant : http://sante.lefigaro.fr/actualite/2011/03/24/10802-mort-subite-nourrisson-france-peut-mieux-faire

THE document, super intéressant! Rapport de l’étude menée en 2008 sur 17 départements pilotes ! Des données très détaillées sur les causes et les risques sur la MSN. http://www.invs.sante.fr/publications/2011/morts_nourrissons/morts_inattendues_nourrissons.pdf

Les facteurs de risques quantifiés : http://www.pediatre-online.fr/accidents/prevention-de-la-mort-subite-du-nourrisson/

You Might Also Like

3 Comments

  • Reply Adélaïde 7 août 2015 at 20 h 49 min

    C’est très bien d’en parler, j’ai eu peur de cette msn pour ma première et en ai encore peur, ainsi que pour mon second mais c’est vrai que d’être un peu informée ça aide … a être un peu sereine si on peut dire

  • Reply Clémentine 6 août 2015 at 15 h 42 min

    Merci pour cet article! Je partage votre avis! Donc je partage votre article!

    • Reply mamanduvar 6 août 2015 at 19 h 24 min

      L’inverse m’aurait étonné !

    Leave a Reply