Transition (by Efpé)

Transition

Je ne vous ai pas oublié (et je suis donc toujours là, désolé ! il va falloir définitivement me supporter…) ! J’avais juste besoin de temps ; de savoir quoi écrire, de sensé, de réfléchi et de sûr. Parce qu’avant même de peut-être vous parler prochainement de choses diverses et variées (- gros teasing -), je devais partager un nouveau billet d’humeur donnant des réponses, qui n’est utile que si ça concrétise des choix, des sentiments, et apporte une vision pouvant aider d’autres personnes s’y retrouvant. Je n’aurais pas su le faire plus tôt.

D’ailleurs, je l’avais fait mi-décembre. Myrtille a préféré ne pas le publier, c’était en réponse à son article « Echec Sentimental » (qui n’en n’était en fait pas un, elle vous a donc un peu menti ; vous pouvez transmettre votre sentiment de trahison en commentaires – blague à part -). Elle devait sentir que ce n’était pas la vraie conclusion. Nous nous sommes éloignés quelques semaines, par ma volonté, mais j’ai vite compris que nous étions bien plus « liés » que ce que je voulais l’admettre dans ce mot. Ce que j’y ai écrit est pourtant vrai ; nous sommes depuis notre rencontre attirés irrémédiablement l’un vers l’autre avec ce besoin d’être en contact quasi permanent, mais des éléments empêchaient mon esprit cartésien de me projeter entièrement avec elle. Ce n’était pas vraiment de l’élitisme mais plutôt un idéalisme fermement ancré.

Au final, cette « pause » était nécessaire, elle nous a permis à tous les deux et surtout à moi de réaliser ce que Myrtille représentait réellement pour moi. Je ne peux pas limiter notre relation et laisser une partie d’elle m’échapper. Les difficultés ne seront plus que des obstacles à franchir ensemble, il ne pouvait pas en être autrement, elle l’a ressenti avant moi. Penser que ne pas « s’engager » était plus simple, plus sage, que notre relation ne correspondait pas à cet idéal de vie que nous avons la plupart en tête (en particulier dans certains environnements familiaux) était probablement vrai ; mais la simplicité, la sagesse et un idéal m’auraient probablement empêché de connaitre le bonheur total auquel j’accède en le faisant.

Nous avons donc pris ensuite quelques mois, pour se donner le temps d’avancer sans pression, d’appréhender les premiers changements inévitables qui nous attendaient et de voir à quel point nous avions raison ; elle vous a fait un petit coucou en janvier et nous voilà de retour (Pour vous jouer des mauvais tours – les années 90 reviennent, je peux -) !

A ce propos, ça ne vous est jamais arrivé, cette sensation de transition, de chamboulements soudains et multiples ? Un calme et une régularité règnent dans votre vie et d’un coup tout arrive en même temps ! Vous avez un milliard de choses en tête et pour peu que vous soyez comme moi vous en êtes épuisé mentalement ; ce qui explique aussi cette période de jachère littéraire.  Pour moi, ça se traduit par un cap, le passage des 30 ans et ses remises en questions, son bilan ! De pair avec des changements/évènements professionnels et bien sûr personnels avec de nombreux aspects à accepter, gérer, anticiper, envisager depuis le début d’année ! La clé semble être de prendre les choses au fur et à mesure, ne rien précipiter afin d’éviter les erreurs. Pour le moment ça fonctionne ! Faire l’état de ce qui va arriver prochainement, les préparer juste assez pour être serein à chaque échéance. Ne pas vouloir tout régler tout de suite et ainsi éviter la surchauffe. En tout cas, j’ai l’impression qu’une nouvelle étape importante de ma vie est arrivée, beaucoup de choses coïncides, comme toujours ; comme si une bonne étoile veillait sur moi.

En cette période bien chargée vous l’aurez compris, on va essayer cependant de reposter plus régulièrement !

On a en plus essayé pas mal de choses depuis nos derniers articles, on pourra vous les partager ! Celles et ceux qui suivent sur Insta et FB en ont déjà vu une partie. Des choses à deux, en famille ou avec des amis ; déjà faites ou qui arrivent prochainement, y’en aura pour toutes les envies !

                                                                                                                                                                                                                  EFPE

LEAVE A COMMENT