C’était un dimanche soir d’été

12 novembre 2018

C’était un dimanche soir d’été

Partir tous les trois…

C'était un dimanche soir d'été

… Et retrouver l’essentiel… Il m’a fallut du temps pour pouvoir apprécier à nouveau ces moments. Les regarder grandir, les sentir vivants, les dévorer des yeux, les laisser jouer, me taire et les observer, les immortaliser .C'était un dimanche soir d'été

Reprendre mon appareil photo et figer ce moment. Retrouver l’amour  du détail, l’amour du simple, l’amour de la quiétude.

C'était un dimanche soir d'été

mmencer à aimer regarder les histoires d’amour droit dans l’objectif… S’imaginer pourquoi il est au bout du banc et pourquoi elle s’est collée à lui. S’imaginer leur rencontre et leur premier baiser, s’imaginer leurs pensées, ressentir l’instant et figer le moment.

C'était un dimanche soir d'été

Ne plus avoir peur de rien ou toujours avoir peur de tout ? Se rendre compte que ce qui pique n’arrive que lorsque l’on en a peur. Apprivoiser ses craintes et commencer à aimer ce que tout le monde déteste.C'était un dimanche soir d'été

Regarder droit devant soi, embrasser l’avenir et vivre le présent. Se jeter corps et âme dans l’inconnu.Respirer l’incertitude et en faire une certitude.C'était un dimanche soir d'été

Lever la tête et la contempler, la ressentir et la rêver. Viser la lune. Rêver à d’autres horizons en un coup d’oeil. Ne pas réussir à la quitter des yeux et se laisser guider par sa lueur.C'était un dimanche soir d'été

Redonner un sens à l’amour. Redécouvrir la signification des câlins. Doux, sensible, sincère et  fraternel.

C'était un dimanche soir d'été

Devenir un roc. Garder une forteresse pour ne plus laisser entrer personne. Se focaliser sur soi en attendant celui qui pourra faire tomber les remparts.

C'était un dimanche soir d'été

L’infini est infiniment bleu, infiniment beau. Le calme après la tempête. La clarté après l’obscurité. La paix après l’angoisse. Faire le vide. Faire de la place dans son coeur. Faire de sa vie un paysage de tranquillité infinie.

************************************

C’était un dimanche.

Un dimanche soir.

Un dimanche soir d’été.

Avec assez de vent pour en frissonner.

Un des premiers dimanche avec eux où j’ai réappris tout ça.

 Une fin de journée douce et paisible.

Une fin de journée à la fois bleu et grise.

A la fois attendue et promise.

 L’essentiel n’était plus invisible pour mes yeux.

 L’essentiel c’était la lune, la mer et eux.

C'était un dimanche soir d'été

Photos : Tour fondue – Giens – Hyères – Var / Copyright : Mamanduvar & Yolo  

C'était un dimanche soir d'été C'était un dimanche soir d'été

You Might Also Like

2 Commentaires

  • Répondre jegerevoslocations 15 novembre 2018 at 11 h 36 min

    Magnifique! Cela fait du bien de voir le blog repartir….Merci

  • Répondre Efpé 13 novembre 2018 at 14 h 56 min

    Un bien bel article… Qui manque juste d’une mise en page plus sympa ! (Ne t’énerve pas… Respire)

  • Laisser un commentaire