Vendredi dernier …

15 novembre 2015

Si c’est en poésie que je vous écris aujourd’hui

C’est pour adoucir la dureté de ces temps-ci

J’ai envie de sourire et d’aimer

A la place de ceux qui ne le feront plus jamais

*

Vendredi dernier ils ont tiré sur la France

Vendredi dernier ils ont tué notre innocence

*

Ils étaient là pour profiter entre amis

Et eux pour anéantir leurs vies

Ils ont tirés au hasard

Sans pitié tels des barbares

*

Vendredi dernier ils ont tiré sur la France

Vendredi dernier ils ont tué notre innocence

*

 Les images déboulent sur nos écrans

Le bilan est effrayant, les témoignages pétrifiants

Le balais des sirènes incessants

Dans les rues d’un Paris en sang

*

Vendredi dernier ils ont tiré sur la France

Vendredi dernier ils ont tué notre innocence

*

Oui, le sang a coulé

Oui, nous avons pleuré

Oui, nous avons crié

Mais nous sommes plus forts que jamais

*

Vendredi dernier ils ont tiré sur la France

Vendredi dernier ils ont tué notre innocence

*

Ils se cachent derrière une religion et des prières

Ils sont fait d’ombres, aveuglons-les de nos lumières

Ils parlent de Dieu miséricordieux

Pour justifier des crimes odieux

*

Vendredi dernier ils ont tiré sur la France

Vendredi dernier ils ont tué notre innocence

*

Apprenons l’amour à nos enfants

La clé d’un monde clément

Aimez, riez, chantez et recommencez

A la place de ceux qui ne le ferront plus jamais

*

Vendredi dernier ils ont tiré sur la France

Vendredi dernier ils ont tué notre innocence

Vendredi dernier ils ont construit une armée

Ils se sont mis à dos le monde entier.

Ne faites pas d’amalgame, les lâches n’ont ni religion, ni âmes.

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply Lolo Leblog 16 novembre 2015 at 12 h 15 min

    Merci de ce poème….
    Lolo

  • Reply maia 15 novembre 2015 at 16 h 26 min

    Émouvant, merci copine

  • Leave a Reply